EN CAS DE SINISTRE, QUI PAYE ?

Le gros dilemme 

Lorsqu'un sinistre survient dans votre colocation, il y a toujours un moment de doute. Est ce que c'est à moi de le prendre en charge ou à mon assurance ? Est ce moi le/la fautif(ve) ou c'est au propriétaire d'assumer les coûts ?

Et bien ici, nous allons vous détailler pas à pas toutes les questions que vous pouvez vous poser ou tout ce qui est bon à savoir.

Le sinistre courant

Sans le faire exprès, vous cassez un objet ou une vitre de l'un de vos colocataires.

 

Vous êtes couvert par la responsabilité civile présente dans votre assurance habitation multirisque (à vérifier auprès de votre assureur). Vous pouvez effectuer la déclaration en ligne ou par téléphone dans les 5 jours suivant le sinistre. Si ceci ne vous est pas possible, adressez votre déclaration par courrier recommandé avec accusé de réception à votre assureur avec toutes les informations nécessaires (vos coordonnées, le numéro de votre contrat d'assurance, descriptif détaillé du sinistre, description des dommages, les coordonnées des victimes).

De son côté, si une expertise est nécessaire, la personne lésée doit conserver l'objet détérioré et retrouver la facture pouvant attester de la valeur du bien.

Le cambriolage

Lorsque vous êtes victime d'un vol au sein de votre appartement, il vous faut immédiatement porter plainte auprès du commissariat ou de la gendarmerie. Il vous sera donné un récépissé de plainte.

Si vous avez souscrit à une assurance multirisque habitation, vous êtes donc couvert pour ce sinistre (à vérifier auprès de votre assureur). Joignez le récépissé à un courrier recommandé avec accusé de réception à votre assureur dans les 2 jours ouvrés.

Nous vous conseillons de voir directement avec votre assureur quels sont les délits et les biens couverts par votre assurance.

Suite à ce courrier, vous allez recevoir la visite d'un expert. Il vous faudra justifier de la valeur de vos biens volés ainsi que le faire constater des différentes détériorations. Si vous avez subit des dégâts matériels, contactez votre assureur afin de savoir si vous pouvez entamer des réparations sans interférer avec le bon déroulé de la procédure.

Le dégât des eaux

C'est une assurance à laquelle vous devez obligatoirement souscrire. Cependant, il faut vérifier auprès de votre assureur quels sont les différents dégâts qu'elle peut couvrir.

Il vous faut prévenir votre assurance dans un délai de 5 jours par un courrier détaillé envoyé en recommandé avec accusé de réception. En parallèle, nous vous conseillons de prévenir dans les plus brefs délais vos voisins (afin de savoir si certains d'entre eux ne sont pas impactés), votre propriétaire et le syndic (si vous en avez un). Il vous faut également remplir un constat amiable "dégât des eaux" que vous devez demander auprès de votre assureur.

Dans le cas où la fuite trouve sa source dans les parties communes de votre immeuble, il vous faut rentrer en contact le plus rapidement possible avec le syndic (par téléphone et par courrier recommandé avec accusé de réception). Ce sera à son assurance de vous indemniser. En revanche, il ne faut surtout pas oublier de déclarer votre sinistre auprès de votre assurance.

Si votre sinistre nécessite le passage d'un expert, gardez les biens détériorés et en justifier la valeur. Par la suite, vous recevrez un courrier de la part de votre assureur vous indiquant le montant de l'indemnité proposé. En cas d'acceptation, vous recevrez le dédommagement sous un mois. En cas de refus, il vous faudra faire un recours en courrier recommandé avec accusé de réception.

Si le sinistre a été causé par un tiers, la loi CIDRE (Convention d'indemnisation directe et de renonciation à recours en dégâts des eaux) rentre en vigueur si vos dégâts matériels sont inférieurs à 1600 € et vos dégâts immatériels sont inférieur à 800 €. C'est votre assurance qui vous rembourse directement avant de se tourner vers l'assurance de la personne responsable du sinistre. Nous vous vous conseillons de vous renseigner auprès de votre assureur.

Incendie ou explosion

Ceci aussi est une assurance obligatoire à laquelle vous devez souscrire. Il vous faudra vous renseigner auprès de votre assureur afin de savoir jusqu'à quel degré vous êtes pris en charge et sous quelles conditions.

Il vous faudra déclarer le sinistre à votre assurance dans un courrier détail en recommandé avec accusé réception dans les 5 jours. Il vous faudra également contacter votre assureur afin de savoir si vous pouvez entamer des réparations sans interférer avec le bon déroulé de la procédure. Afin de préparer le passage de l'expert, regrouper l'intégralité des justificatifs de la valeur des biens détériorés ainsi que les biens endommagés.

Normalement, votre assurance prend en charge lorsque le sinistre provient de chez un voisin ou si le sinistre a commencé chez vous. Ceci est bien entendu à revérifier auprès de votre assureur.

L'assurance du propriétaire prend en charge en cas de défaut d'entretien ou vice de construction.

Dans le cas où l'incendies trouve son origine dans les parties communes de votre immeuble, il vous faut rentrer en contact le plus rapidement possible avec le syndic (par téléphone et par courrier recommandé avec accusé de réception). Se sera à son assurance de vous indemniser. En revanche, il ne faut surtout pas oublier de déclarer votre sinistre auprès de votre assurance.

Catastrophe naturelle

Il est vrai qu'à Paris ou sa proche banlieue les risques de catastrophe naturelle ne sont pas monnaie courante. Toutefois, nous allons tout de même évoquer rapidement ce cas de figure.

Il faut impérativement que votre sinistre ai été déclaré par un arrêté interministériel comme catastrophe naturelle. Il vous faut également vérifier auprès de votre assurance si ce sinistre est prix en charge et dans quelle mesure. Tout le contrat d'assurance ne comprennent pas ce type de sinistre.

Il vous faudra déclarer auprès de votre assurance ce sinistre par courrier détaillé suivi en recommandé avec accusé de réception dans les 10 jours suivant la parution au Journal Officiel de l'arrêté.

Le cas échéant, n'oubliez pas de contacter votre assureur afin de savoir si vous pouvez entamer des réparations sans interférer avec le bon déroulé de la procédure. Afin de préparer le passage de l'expert, regrouper l'intégralité des justificatifs de la valeur des biens détériorés et n'oubliez pas de garder les biens endommagés.

Par la suite, il vous faudra adresser une copie de votre déclaration de sinistre à votre mairie pour que cette dernière fasse une demande de classement en catastrophe naturelle auprès de la préfecture.

Votre indemnisation vous sera versé dans un délais de 2 à 3 mois selon votre contrat et votre assurance.

En bref...

Nous vous conseillons de systématiquement vous renseigner auprès de votre assureur afin de connaître votre couverture en cas de sinistre ainsi que les procédures internes.

Ne brûlez aucune étape pour ne pas mettre en péril votre indemnisation.

En cas de doute sur un sinistre survenu dans une colocation gérée par notre société, il vous est tout à fait possible de nous contacter afin que nous puissions vous accompagner dans vos démarches.

En voir plus

24 Avril 2017

Comment choisir son colocataire ?

Envie de se mettre en colocation ? Voici quelques astuces pour choisir au mieux son colocataire !

En voir plus

Obligations des locataires

15 Mars 2016

Les locataires se doivent de maintenir l'appartement en état et effectuer de menues réparations

Propriétaires

 

Locataires

 

Contact

09 75 21 36 39

2019